L’État engage un effort sans précédent en faveur des énergies renouvelables

Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire

La Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), publiée en avril 2020, a défini les priorités d’action et la feuille de route des dix prochaines années en matière de politique énergétique. Le Gouvernement y prévoit un effort sans précédent pour développer les énergies renouvelables.

Le soutien de l’État aux énergies renouvelables se traduit par un engagement financier massif et des mesures de simplification pour les porteurs de projet, visant à permettre l’atteinte de l’objectif ambitieux de 33% d’énergies renouvelables en 2030, contre 17,2% fin 2019. Toutes les filières sont concernées : l’électricité, le gaz et la production de chaleur. Dans le projet de loi de finances pour 2021, le soutien aux énergies renouvelables sera accru au total de 1,3 Md€, soit une hausse d’environ 25%, pour dépasser les 6 Mds€, un record historique qui correspond à un doublement par rapport à 2012.

La France a pris des engagements ambitieux de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050. Tous les secteurs sont concernés et notamment le secteur de l’énergie, qui constitue une part significative des émissions dans notre pays. Le pays est également engagé dans un mouvement de diversification de ses sources de production d’énergie pour renforcer la résilience de son système énergétique, sa sécurité d’approvisionnement et sa compétitivité.

S’agissant de la production d’électricité, l’objectif est de doubler d’ici 2028 la capacité de production de l’éolien terrestre, de multiplier par près de cinq celle du photovoltaïque et de lancer chaque année un appel d’offres pour l’éolien en mer, correspondant à la production d’environ 1 GW par an, soit la consommation moyenne de 600.000 ménages. Afin d’atteindre ce rythme, l’État est actuellement engagé sur trois projets en parallèle : le débat public pour l’attribution du prochain parc d’éolien en mer en Normandie s’est terminé en août 2019 ; celui pour la Bretagne est ouvert depuis le mois de juillet et un débat sera lancé prochainement pour des parcs d’éolien flottant en Méditerranée. Au total, la PPE prévoit un soutien supplémentaire pouvant aller jusqu’à 6 Md€ pour faire émerger une filière d’éolien en mer en France d’ici 2028.

Lire la suite de l’article

Article source Batinfo le 18/09/20

Déclaration de la ministre Barbara Pompili
Ministre de la Transition écologique

Barbara Pompili a déclaré : « Tout le monde ne le réalise peut-être pas, mais environ un cinquième de l’énergie produite en France aujourd’hui provient des énergies renouvelables. Les éoliennes, les panneaux solaires, le biogaz ou encore l’hydraulique ne sont pas des sources d’appoint pour notre pays, mais bien des piliers de la production française d’énergie. Cette performance est due à un soutien sans faille de l’État et à une professionnalisation constante du secteur, qui a su gagner en productivité et en efficacité ces dernières années. C’est un acquis majeur pour la résilience de notre système de production d’énergie et pour la lutte contre le réchauffement climatique. Plus que jamais, l’État investit pour renforcer cette dynamique : l’an prochain, le soutien aux énergies renouvelables sera augmenté de près de 25% pour dépasser pour la première fois les 6 Md€. L’avenir du pays passe par les énergies renouvelables, secteur créateur d’emplois et pilier de la transition écologique ».

Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique

Toutes les actualités

Logo de la région Vendée en pays de loire

Les bonnes raisons pour passer à l’énergie solaire en Vendée

Le 6 avril 2021

Le prix de l’électricité vient encore d’augmenter au 1er février…

Lire la suite

Reportage sur l'utilisation de panneaux solaires ile d'yeu en vendée (85)

L’énergie solaire, on en parle en Vendée (85)

Le 17 février 2021

Découvrez le reportage de TF1 sur l’installation de panneaux solaires…

Lire la suite